Français English Español
Historique

L’aventure de la MFM commence à l’Escale, service de rééducation pédiatrique des Hospices Civils de Lyon, dont une des missions est l’évaluation des capacités des enfants handicapés moteurs.

Dès 1992,  la Gross Motor Function Measure est utilisée non seulement en routine dans le cadre de ses indications pour la paralysie cérébrale mais également pour d’autres pathologies dans lesquelles elle a été validée (amyotrophie spinale infantile). L’outil canadien traduit en français devient l’EMFG (Evaluation Motrice Fonctionnelle Globale) et l’Escale assure la formation à son utilisation.Cependant, l’EMFG est peu adaptée aux pathologies neuromusculaires, cet outil s’adressant au patient gêné plus par ses raideurs que par ses faiblesses. De plus peu d'items concernent les membres supérieurs et aucun la motricité distale. Après une étude exhaustive de la littérature scientifique et l’avis de plusieurs équipes internationales, l’équipe de l’Escale décide de créer une nouvelle échelle d’évaluation, avec une version provisoire en 1998. Au total, huit années sont nécessaires pour tester une première version, puis une deuxième.

La version définitive de la MFM est validée entre mai 2002 et mars 2003  avec 303 sujets âgés de 6 à 60 ans, atteints de dystrophie musculaire progressive de Duchenne, de Becker, de myopathie facio-scapulo-humérale, de myopathie des ceintures, de dystrophie musculaire congénitale, de myopathie congénitale, de dystrophie myotonique, d’amyotrophie spinale infantile et de neuropathie sensitivo-motrice héréditaire. L’étude de la sensibilité au changement s’est déroulée entre octobre 2003 et juillet 2004. Elle a concerné 152 sujets.



Répartition en % des maladies des personnes ayant participé à l’étude de validation

166 équipes nationales et internationales, dont le groupe d’étude MFM, ont participé à cette aventure. De même, l’échelle MFM n’aurait jamais pu voir le jour sans les financements conjoints de l’Association Française des Myopathies et de Handicap International, qui ont constamment soutenu le projet au cours de ces années.

Moyenne du score total et de chaque dimension en % du maximum possible dans chaque groupe de maladies :
DMD : dystrophie musculaire de Duchenne ; ASI : amyotrophie spinale infantile ; LGMD :dystrophie des ceintures ; MC/DMC :myopathie congénitale et dystrophie musculaire congénitale ;DMB : dystrophie musculaire de Becker ; FSH : dystrophie facio-scapulo-humérale ; DM :dystrophie myotonique ; NH :neuropathie hérédiataire


Contactez-nous  |  Liens utiles  |  MFM dans le monde  |  Plan du site  |  Mentions légales